10 – Acrobaties

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Parc floral, Vincennes – Novembre 1997

02199711acrobatiesprisonniersdelatoileparcfloral05.jpg

02izis.jpg

Israëlis Bidermanas dit Izis – Lagny, 1959

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

9 – Les touristes

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Place Archimède, Syracuse, Sicile – Avril 2004

23200404syracuseplacearchimde06.jpg

23touristesdoisneaubuckinghampalace1950.jpg

Robert Doisneau – Buckingham Palace – 1950

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

8 – La première gorgée de bière

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Inverness, Ecosse – Août 2004

 « Comme elle semble longue, la première gorgée ! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. » ( Philippe Delerm )

24200408bistrotinverness14.jpg

24bistrotdoisneaubistrot.jpg

Robert Doisneau – Paris 1952

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

7 – Solitude

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Hôtel-Dieu, Paris – Juillet 2002

192002gensclodohoteldieu.jpg

19solitudeboubat.jpg

Edouard Boubat  (1923 – 1999)

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

6 – Jeu de mains

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Musée Rodin, Paris – Août 2004.

25200408enfantjeuxdemains.jpg

 25solitudeducitoyenherbertbayer1932.jpg

Lonely Metropolitan (1932) d’Herbert Bayer, artiste autrichien (1900 – 1985)

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

5 – Le prisonnier des ombres

Posté par jmsals le 14 novembre 2011

Gordes, Luberon – Mai 2005         29200505leprisonnierdelombregordes.jpg

Très jeune, le New-yorkais Paul Strand est particulièrement attiré par le côté social de la photographie comme les passants dans la rue pris à leur insu.  En 1914, considéré comme le pionnier du modernisme photographique, il prenait ce cliché.

29paulstrandriversidedriveat83rdstnewyork1914.jpg

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

4 – La partie de dominos

Posté par jmsals le 12 novembre 2011

Machico, petit village de l’île de Madère, avril 2001. Pendant que les femmes s’affairent aux soins du ménage, les hommes ne plaignent pas leur peine ! 

13200104joueursgensdominos.jpg 

 

 

 

 

 13doisneaupartiedecarteslemans1947.jpg

Au Mans, en 1947, Robert Doisneau prenait cette photo de joueurs de cartes. Quelle que soit l’époque et quel que soit le jeu, les ingrédients restent les mêmes, cigarette et alcool. Les mains font les mêmes gestes.

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

3 – Derrière le carreau

Posté par jmsals le 11 novembre 2011

Week-end du 11 novembre 2002. Je me balade dans le vieux Bruges (Belgique) pour rejoindre notre chambre d’hôte quand ces deux enfants me font « coucou » derrière la baie vitrée.

18200211enfantsenvitine.jpg

En 1953, Robert Doisneau prenait ce cliché intitulé :  » Le nez au carreau  » doisneaulenezaucarreau.jpg

« Comme tous les familiers de la rue, Doisneau a su fixer cette gravité rayonnante qui isole un être humain de la foule, ces moments de grâce qui rassemblent des passants dans « l’illusion d’un instant » comme dans une géométrie de rêve ». Jean-François Chevrier

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

2 – « L’enfant papillon »

Posté par jmsals le 11 novembre 2011

Carcassonne, août 2010. Je déjeunais à la terrasse d’un restaurant sur une place quand ce petit garçon est venu courir sur la pointe des pieds devant ma table. 43201008carcassonne.jpg

En 1945, à la sortie de la guerre, Robert Doisneau a intitulé cette photo : « l’enfant papillon ». Sa fille dit de ce cliché qu’il résume ce qu’était Doisneau, un tendre poète qui savait sans en avoir l’air, traduire l’état de la société.

lenfantpapillonsaintdenis1945.jpg

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

1 – Pourquoi ce blog ?

Posté par jmsals le 11 novembre 2011

Si les photographes qui furent classés comme « sociaux » ou « humanistes » ont aujourd’hui disparus, les sujets qu’ils photographiaient existent toujours. Moi-même inspiré depuis longtemps par ces grands maîtres de la photo, j’ai voulu, en une sorte d’hommage, et en toute modestie, regrouper sur ce blog mes photos d’inspiration humaniste.

Leur tri a été fait à postériori. Je veux dire qu’à l’instant où j’ai pris ces clichés je n’était pas inspiré par l’une ou l’autre des photos de mes « maîtres ». Qui sont-ils ? Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Willy Ronis, Brassaï, Izis, mais aussi  Lewis Wickes Hine, Edouard Boubat, Paul Strand ou André Kertész. Je rajouterais également Jacques-Henri Lartigue bien qu’il ne soit pas considéré comme un photographe humaniste.

Si leurs regards sont variés (ironique, malicieux, ému ou critique), ces « correspondants de paix » selon la belle définition que Jacques Prévert a donnée d’Édouard Boubat, font tous preuve d’empathie pour leurs semblables. Ils refusent le voyeurisme ou le sensationnel et sont respectueux de leur sujet. Ils entendaient privilégier le fond sur la forme, se placer en posture d’enregistrement du réel en refusant tout artifice technique et autres manipulations en laboratoire.

Ce blog est le reflet de mes tentatives en ce domaine et des influences que j’ai subies. Le cadrage m’importe moins, à l’instant où je prends la photo, que cette fraction de seconde volée au temps. Il ne s’agit ni de photos posées ni composées mais simplement d’une vision fugitive immobilisée.

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

 

model homme pour photo |
neurotic |
nanoudominique2 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CHARTREUSE - PASSION - PHOTO
| Philippe Buffa - Photographe
| zoomamateur